Maculêlê

Le maculêlê est une danse de combat qui a été incorporée dans la capoeira en 1943 par Mestre Popo.Cette danse etait une activité populaire d’origine africaine née dans le dix huitième siècle dans la ville de Santo Amaro à bahia.Le maculêlê est une danse et un combat utilisant des expressions dramatiques et guerrières qui été autrefois pratiquer que par les hommes.

 

Les pratiquants utilisent des bâtons qu’ils frappent sur le rythme des atabaques et aux sons de chants dans différents dialectes africains.

Au vingtième siècle le maculêlê commença à tombé dans l’oubli et fût incorporé dans la capoeira en 1943 par Paulino Aloiso de Andrade; connu aussi comme ” Mestre Popo do maculêlê ; afin de ne pas perdre cette danse guerrière .Mestre Popo est considéré comme le père du maculêlê au brésil par de nombreuses personnes.

 

Il instaura un système d’instruments incluant trois atabaques ayant chacun une fonction particuliére: Rum – le plus grand avec le son plus grave, Rumpi – le moyen avec un son medium, et Lê – le plus petit avec un son aigu.Les atabaques Rum et Rumpi marquent le rythme sans improvisation.L’atabaque Lê à la fonction d’accompagner les deux autres tout en improvisant des varations dans le rythme.Le système d’organisation des atabaques au maculèlè est similaire au système d’organisation des berimbaus en capoeira.

 

Il existe dans la ville de Santo amaro des groupes de maculêlê.La pratique du maculêlê dans la capoeira est différente des ces groupes,nous utilisons le maculêlê pour ouvrir ou clôturer un événement ou parfois aussi pour échauffer le corps avant un cours de capoeira.Par conséquent nous n’effectuons pas autant de figures que les groupes de maculêlê de la ville de Santo amaro.

BizStudio by Sketch Themes